Apprendre le flamand ?
Qu’est ce que le flamand ?

Qu’est ce que le flamand ?

Le flamand est une variante de la langue néerlandaise. Le flamand ou néerlandais belge est, comme tu peux t’y attendre, parlé en Belgique. La Belgique a trois langues officielles : le néerlandais, le français et l'allemand. En Flandre, dans la partie nord de la Belgique, les gens parlent le néerlandais. La plupart du temps, cette variante du néerlandais est appelée flamand.

Comprendre pourquoi on parle le néerlandais en Belgique ?

Si tu veux comprendre pourquoi on parle à la fois allemand, français et néerlandais en Belgique , il est important de connaître l’histoire du pays.

Après la chute de l'Empire romain et le début du Moyen Âge, les territoires qui forment actuellement la Belgique font partie du Saint Empire romain germanique et les resteront jusqu'aux XIe et XIIe siècles. Au cours des siècles, ces territoires ont été divisés en petits États féodaux.

En 1815, après la défaite de Napoléon à Waterloo, les puissances victorieuses que sont la Grande-Bretagne, l'Autriche, la Prusse et la Russie se réunissent à Vienne pour redistribuer l'influence et négocier la juridiction des territoires pour les années à venir. L'une des décisions les plus importantes a été la création du Royaume des Pays-Bas. Il a été décidé que les territoires qui faisaient autrefois partie de la France seraient désormais rattachés au Royaume des Pays-Bas.

Pendant 15 ans, le Royaume des Pays-Bas était très divisé du fait que les habitants du nord étaient principalement protestants, tandis que ceux du sud étaient catholiques. En outre, il existe également une division linguistique entre les Wallons, dont la langue est le français, et les Flamands, dont la langue maternelle est le néerlandais. Cette division linguistique a mené à la révolution belge.

C’est grâce à cette révolution qu’en 1830, à Londres, les grandes puissances n'ont d'autre choix que de garantir son indépendance. Toutefois, les puissances insistent pour que le futur roi soit issu de la dynastie des Saxe-Cobourg. Le 21 juillet 1831 date de son investiture est devenue la fête nationale de la Belgique. Depuis, les communautés néerlandophones et francophones ont leur propre pays et leur propre roi, et ont scellé l'année 1831 comme le véritable commencement de la Belgique moderne.


Est-il obligatoire d’apprendre le néerlandais en Belgique ?

Dans toutes les écoles françaises locales, il est obligatoire d'apprendre le néerlandais. À Bruxelles, il est obligatoire à partir de la troisième année de primaire mais il est habituel maintenant dans les écoles de Bruxelles de commencer en 3ème  année de maternelle et il y a plusieurs écoles d'immersion qui font de l'immersion totale ou partielle en néerlandais pour les francophones à partir de la troisième année de maternelle également. En Wallonie, l'enseignement du néerlandais est obligatoire à partir de l’équivalent de la cinquième (deux ans plus tard qu'à Bruxelles), on le trouve aussi enseigné plus tôt que l'obligation et plusieurs écoles d'immersion néerlandaise aussi pour les francophones.

Si tu es temporairement en Belgique, si tu travailles pour l'OTAN ou l'UE par exemple, tu peux demander une dérogation à l'enseignement obligatoire du néerlandais, mais cela nécessite pas mal de démarches administratives.

Dans les écoles néerlandaises de Bruxelles, il est également obligatoire d'apprendre le français à partir de la troisième année de primaire, mais il est souvent enseigné plus tôt mais généralement 80% des élèves des écoles néerlandaises de Bruxelles sont déjà francophones !

Quelle est la différence entre le néerlandais et le flamand ?  

En théorie, il n'y en a pas. Il n'y a pas de langue ou de dialecte flamand, et il n'y a pas de dialecte global parlé en Belgique ou aux Pays-Bas.

Comme l'allemand, le néerlandais est un continuum de dialectes. Le néerlandais générique (Algemeen Beschaafd Nederlands) est la langue standard aux Pays-Bas et en Flandre. En fait, la grammaire et l'orthographe du néerlandais standard sont décidées par la Nederlandse Taalunie (Union de la langue néerlandaise, DLU) à travers les États de Belgique, des Pays-Bas et, depuis 2004, du Surinam. La DLU est une organisation trinationale qui a stimulé la coopération dans les domaines de la langue, de la littérature et de l'enseignement du néerlandais.

territoire néerlandophone Europe

Si nous pensons à la littérature, les prix littéraires les plus connus - comme par exemple l'ECI Literatuurprijs - récompensent des écrivains néerlandais et flamands. Le jury est indépendant et ses membres sont originaires de Flandre et des Pays-Bas.

Bien que les chaînes des deux pays aient leur propre programmation très distincte, les radiodiffuseurs publics néerlandais et flamands essaient souvent de travailler ensemble, en diffusant des programmes linguistiques comme, par exemple, "Het Groot Dictee der Nederlandse Taal", où de nombreuses personnes en studio et à la maison écoutent un monsieur ou une dame qui dicte un texte très complexe. La personne qui fait le moins de fautes d'orthographe gagne. Oui, c'est amusant pour les néerlandophones. Et en plus, c'est souvent les Flamands qui remportent le premier prix du concours !

Les Belges et les Néerlandais se comprennent-ils ?

Le néerlandais est parlé dans ces deux pays voisins, mais comme ils ont des religions prédominantes différentes, des contextes historiques différents et donc des approches différentes de la politique et des institutions officielles, il va de soi qu'il existe de nombreuses différences de vocabulaire.

Par exemple, alors que les Néerlandais peuvent utiliser des mots empruntés au français comme maréchaussée (police militaire), überhaupt (après tout) à l'allemand, ou recyclen (recycler) à l'anglais, les Flamands le feront moins facilement.

Aujourd'hui encore, les Flamands se comportent souvent en puristes de la langue. Cela est dû au fait qu'au cours du XIVe siècle, le français était considéré comme la variante linguistique "haute" et le néerlandais comme la variante "basse" en Belgique. Par conséquent, le néerlandais était absent de la vie officielle, alors qu'il était parlé par la moitié de la population. Cette situation explique l'attitude défensive à l'égard du français dans la Flandre d'aujourd'hui.

Parfois, la syntaxe peut même être différente. Par exemple, les Néerlandais disent "vast en zeker", et les Flamands font le contraire. En Flandre, on dit "fauna en flora", les Néerlandais préfèrent dire "flora en fauna".

Cependant, la principale différence que l'on peut constater se situe au niveau de la prononciation. Il est très facile pour les néerlandophones de distinguer si une personne est originaire de Flandre ou des Pays-Bas. Par exemple, plus tu te déplaces vers le sud, plus la prononciation de la lettre "g" est douce. Plus tu te rapproches de la Randstad (où se trouvent Amsterdam, Rotterdam et La Haye), plus ce son devient dur.

Alors pourquoi certaines personnes en Belgique disent-elles que leur langue maternelle est le flamand ? Eh bien, sans vouloir compliquer volontairement les choses, ils n'ont pas tort. Après tout, le dictionnaire Oxford définit le flamand comme la "langue néerlandaise parlée dans le nord de la Belgique". Les termes flamand et "néerlandais belge" font donc référence à la même langue.


Le flamand, un dialecte ?

Quoi que tu fasses avec ces nouvelles connaissances, ne va pas en Flandre en disant aux habitants qu'ils parlent un dialecte du néerlandais. Tu risquerais de les offenser ou de rendre la conversation plutôt gênante. Le flamand doit plutôt être considéré comme une langue intermédiaire entre le néerlandais et ses dialectes.

C'est exactement la raison pour laquelle les Néerlandais et les Belges qualifient le flamand de tussentaal, ce qui signifie littéralement "langue intermédiaire". Les chercheurs en linguistique néerlandaise ne qualifieront jamais le tussentaal de dialecte, mais ils ne le qualifient pas non plus de néerlandais proprement dit.

Le vocabulaire et la grammaire néerlandais utilisés aux Pays-Bas étaient autrefois considérés comme la norme tant aux Pays-Bas qu'en Belgique. En fait, il était courant de ne pas inclure le vocabulaire propre à la Belgique dans le dictionnaire néerlandais - même si ce mot faisait référence à une institution belge importante !

La culture flamande et néerlandaise

Les langues évoluent en fonction de nombreux facteurs. Dans le cas du néerlandais belge et du néerlandais des Pays-Bas, la culture peut être considérée comme l'un de ces facteurs. Les acteurs des feuilletons et des films flamands, par exemple, parlent la "langue intermédiaire", ou flamand, comme une norme depuis des décennies, ce qui aurait un effet sur les téléspectateurs.

En outre, une étude de 2012 de l'Union de la langue néerlandaise a montré que les livres écrits par des auteurs néerlandais ont du mal à passer la frontière en Belgique et vice versa.

des libres flamands

Y-a-t-il une différence importante ?

Au fil des ans, les chercheurs ont remarqué que le néerlandais parlé aux Pays-Bas et celui parlé dans la région flamande en Belgique évoluent différemment. Comme mentionné précédemment, les dictionnaires néerlandais ont commencé à inclure dans leurs éditions des mots utilisés uniquement en Belgique, marquant ainsi une différence entre les deux.

Tout comme un Britannique remarquerait qu'un texte est écrit en utilisant l'orthographe américaine, les Belges et les Néerlandais remarqueraient immédiatement qu'un texte est écrit par l'autre.

Après avoir lu cet article, j’espère que tu comprendras maintenant pourquoi il est important de faire la différence entre le flamand et le néerlandais !

Si tu veux en savoir plus sur les différences entre le flamand et le néerlandais des Pays-Bas, tu peux voir ma vidéo sur YouTube. Clique ici pour la visionner !

arrow_drop_up arrow_drop_down